FOCUS..

FOCUS..

lundi 9 janvier 2017

HORS DU COMMUN...

... et abandonné, ce fronton de brasserie belge l'affiche absolument superbe avec sa typographie particulière, d'apparence simple, et qui "claque". Le ciment armé patiné à souhait et les carreaux cassés font presque de ce cliché une vignette à elle toute seule ou en tout cas donne un bonne base d'inspiration.
Remerciements à mon ami Rik Martens, toujours à l'affût de bonnes pépites dénichées dans le "plat pays".



ENERGOL...

... Antar et BP, presque comme des transferts à sec à l'échelle 1 passés à l'abrasif ... Chaque exemple est une invitation à tester différents degrés de patine et techniques sur un bon vieux appareillage en briques usées.
Je vais m'y remettre prochainement !



samedi 7 janvier 2017

UNE VIGNETTE...

... dans les petites échelles, brodée autour d'un sublime cliché d'Olivier Ruffinetto-Delhaise, avec qui j'ai pris plaisir à échanger. Le fronton a été ré-imaginé en MDF, carton d'architecte et plâtre. Il se trouvera ultérieurement en mitoyenneté avec un bâtiment de structure complétement différente, tranchant radicalement lors de la présentation finale. Suites des travaux sur ce "sketch" d'atmosphère prochainement, en exclusivité sur ces pages.
Mes remerciements appuyés à Olivier !







vendredi 6 janvier 2017

DE NOUVELLES ATMOSPHERES...

... sorties tout droit de l'imaginaire du génialissime Blaise Arnold... Un talent artistique hors-pair pour ré-inventer à sa manière toute l'ambiance d'une époque vraiment révolue... Un don certain pour la mise en scène sous un omniprésent ciel blaffard  l'enrobant à merveille. Extraits des dernières oeuvres m'ayant interpellé... 
Mes remerciements Blaise !







jeudi 5 janvier 2017

CREMERIE...

..."Aux produits fermiers"... Le temps semble comme s'être arrêté. Les couleurs sont fanées à souhait, le crépi de ciment a accumulé ses années de poussière et la potence a une allure pour le moins "déglinguée". Le tout donne à ce fronton un aspect abandonné assez prégnant. Encore un excellent modèle de référence - avec ses singularités  -  pour qui cherche à reproduire des commerces d'antan endormis à jamais...
Un must signé de l'ami Frank Destouesse... Merci Frankos !